IvanH-web

Ivan
Hronec

IvanH-web

Ivan
Hronec

Des petites mamies avec leurs baskets.

Depuis 10 ans déjà, nous passons le troisième week-end de janvier à Paris.

Nous participons au Rendez-vous d’Unifrance : des projections privées de nouveaux films français destinées aux distributeurs. Nous sommes logés au Grand, les salles de cinéma sont à moins de 5 minutes du côté de l’Opéra Garnier, il y a un marché du film et les journalistes peuvent s’entretenir avec les créateurs dans les salles de l’hôtel. Cette manifestation est très efficace.

En un an, 300 films ont été tournés en France, récoltant plus d’argent à l’étranger que sur le marché domestique depuis quatre ans déjà. Oui – c’est exact. En 2017, les films français ont attiré à l’étranger 80,5 millions de spectateurs, pour un montant de 468 millions d’euros et le plus grand marché pour les films français est un pays que vous ne devineriez pas – la Chine.

Les producteurs ne sont pas les seuls moteurs du succès du cinéma français à l’étranger, il faut aussi compter sur les agents et les distributeurs. L’association entre des ressources publiques et des finances privées. Le succès est amplifié par un public intergénérationnel. Si vous allez au cinéma à Paris le soir, vous y rencontrerez le même type de spectateur que chez nous. Mais si vous vous promenez devant une salle de cinéma l’après-midi, vous trouverez des mamies bien habillées, en baskets qui font la queue pour acheter leur billet à prix réduit. Elles papotent gentiment, bien informées du dernier film. Elles ne pensent pas à leur âge, aux maladies, au fait que personne n’a plus vraiment besoin d’elles. En plus de cette activité sociale, elles contribuent à soutenir le box-office français.

Ce sont donc les agents, les distributeurs, le jeune public et les seniors prêts à aller voir les films qui font le succès du modèle actuel du cinéma français, dont on vous présente, comme chaque année, un échantillon de qualité, la Crème de la Crème.

À propos, en ce qui concerne le nombre de films français présentés, Film Europe Media Company est la quatrième compagnie de distribution au monde.

Pas mal, mais insatisfaisant.

Travaillons ensemble pour obtenir au moins la médaille de bronze.

 

Bienvenus à cette cinquième édition de « Crème de la Crème ».

 

Ivan HRONEC
Président de Film Europe Media Company

velvyslanec-web

Christophe
Léonzi

velvyslanec-web

Christophe
Léonzi

Evènement majeur du Mois de la Francophonie, qui a lieu tous les ans en mars, le festival de films français Crème de la Crème, organisé par l’institut Français de Slovaquie en partenariat avec Film Europe, s’est imposé, depuis 5 ans, comme un rendez-vous incontournable du calendrier culturel slovaque.

Pour cette cinquième édition ce ne sont pas moins de 21 villes dans toute la Slovaquie qui participent à la semaine du film français confirmant son caractère national. Amoureux du cinéma, francophiles ou tout simplement curieux de découvrir un cinéma libre et exigeant, nous sommes fiers de vous accueillir toujours plus nombreux chaque année.

Pour cette nouvelle édition nous vous proposons, entre autres, une collection de films sur la vie de certaines des plus grandes figures artistiques françaises. De l’écrivain Romain Gary au sculpteur Auguste Rodin en passant par le peintre Paul Gauguin ou le réalisateur Jean-Luc Godard, ces artistes ont marqué l’histoire d’une France qui ose, qui crée et qui innove.

Cette cinquième édition de Crème de la Crème sera donc, plus que jamais, une invitation à (re)découvrir la France, son cinéma et ses artistes sous un angle nouveau et inventif.

A toutes et à tous, je vous souhaite de faire de belles découvertes et de passer de très bons moments.

Bonne séance.

 

Christophe LÉONZI
Ambassadeur de France en Slovaquie

X